Créer une entreprise au Kazakhstan
een meer omringd door bergen bij Almaty, Kazachstan

Créer une entreprise au Kazakhstan

Avec une croissance économique robuste de plus de 5 % par an, une situation stratégique avantageuse, une main-d’œuvre qualifiée et des ressources naturelles abondantes, le Kazakhstan est un pays attrayant pour de nombreuses personnes souhaitant y faire des affaires. Mais quelles sont vos options en tant qu’étranger pour ouvrir une entreprise au Kazakhstan ? C’est ce que je vais aborder dans ce billet de blog.

Contenu de cette page


Étapes de l’enregistrement d’une entreprise au Kazakhstan

Étape 1 : Choisir le type d’entité que vous souhaitez établir

retour au début

Types d’entreprises que les ressortissants étrangers ou les entités légales étrangères peuvent établir au Kazakhstan :

Les citoyens étrangers peuvent enregistrer plusieurs types d’entreprises au Kazakhstan :

  • Société à responsabilité limitée (LLP)
  • Société anonyme (JSC)
  • Succursales et bureaux de représentation

Dans cet article, nous détaillerons ces types d’entreprises au Kazakhstan.

Société à responsabilité limitée (LLP)

retour au début

Une LLP est une entité légale établie par une ou plusieurs personnes physiques ou morales, dont le capital autorisé est divisé en parts. Les parts de tous les actionnaires dans le capital et, en conséquence, leurs parts dans la valeur des biens de la LLP sont proportionnelles à leurs contributions au capital autorisé, sauf disposition contraire des documents constitutifs.

Capital social de la LLP

retour au début

Le capital social initial est déterminé par les contributions totales des fondateurs et doit être d’au moins cent fois l’indice de calcul mensuel (MRP). Pour une LLP au Kazakhstan, cette exigence minimale de capital est de 100 MRP, ce qui équivaut à 369 200 Tenge en 2024.

Indice de calcul mensuel (MRP)

retour au début

Au Kazakhstan, le MRP (indice de calcul mensuel) est une unité de mesure utilisée pour calculer divers frais, impôts, amendes et autres obligations financières. Le gouvernement fixe la valeur du MRP chaque année et il est utilisé comme point de référence standard pour déterminer les montants à des fins juridiques et financières variées. Le MRP simplifie le processus de calcul et assure la cohérence entre différents cadres financiers et juridiques.

Responsabilité des actionnaires de la LLP

retour au début

Les obligations des actionnaires et de la LLP sont distinctes. La LLP n’est pas responsable des obligations de ses actionnaires, et les actionnaires ne sont responsables des obligations de la LLP qu’à hauteur de leurs contributions au capital autorisé. Les actionnaires qui n’ont pas entièrement payé leurs contributions au capital autorisé sont solidairement responsables des obligations de la LLP à hauteur de leurs contributions en souffrance.

Qui peut être fondateur d’une LLP

retour au début

Selon la législation actuelle de la République du Kazakhstan, les fondateurs d’une LLP peuvent être :

  • Personnes physiques (citoyens kazakhs et étrangers)
  • Personnes morales (kazakhes et étrangères)

Société anonyme (JSC)

retour au début

Une Société anonyme (JSC), connue sous le nom de « Aktsionerlik kogham » en kazakh, est une forme organisationnelle d’entreprise la mieux adaptée aux grands projets impliquant plusieurs investisseurs.

Les sociétés anonymes sont le choix préféré pour les grandes entreprises et celles cherchant à accéder aux marchés publics, maximisant ainsi leur potentiel de croissance et de développement au Kazakhstan.

Capital autorisé d’une JSC

retour au début

L’enregistrement d’une société anonyme au Kazakhstan nécessite le respect des normes légales concernant le montant du capital autorisé. Pour les JSC, ce montant est fixé à au moins 50 000 indices de calcul mensuel (MRP), ce qui garantit la gravité des intentions et la stabilité financière de l’entreprise dès le début de son activité. (cela équivaut à environ 184 600 000 Tenge, soit environ 385 000 USD au moment de la rédaction).

Responsabilité des actionnaires d’une JSC

retour au début

La responsabilité du fondateur d’une JSC est limitée à la partie apportée du capital autorisé.

Succursales et bureaux de représentation au Kazakhstan

retour au début

Les succursales et bureaux de représentation ne sont pas des entités légales mais servent de subdivisions distinctes d’une entité légale situées en dehors de son siège principal. Leurs activités et pouvoirs sont régis par des règlements approuvés par l’entité légale mère. Les gestionnaires sont nommés par l’organe autorisé de l’entité légale et agissent sous sa procuration. Elles sont dotées de biens par l’entité légale qui les a établies.

Les bureaux de représentation et succursales fonctionnent sur la base de règlements approuvés par la société mère. Leurs chefs sont nommés par la société mère et agissent sous les procurations qui leur sont délivrées. Il est à noter que tant les citoyens étrangers que les citoyens kazakhs peuvent être nommés chefs de bureaux de représentation et succursales. De plus, un citoyen étranger nommé chef d’un bureau de représentation ou d’une succursale n’a pas besoin d’obtenir un permis de travail au Kazakhstan. C’est souvent un facteur clé pour les petites entreprises lorsqu’elles décident de commencer leurs opérations au Kazakhstan en ouvrant un bureau de représentation ou une succursale.

Étape 2 : Trouver un nom d’entreprise

retour au début

Le nom d’une entité légale doit la distinguer des autres structures entrepreneuriales opérant sur le marché. Il est nécessaire de prendre en compte les règles suivantes :

  • Le nom de l’entreprise ne doit pas répéter ceux déjà existants.
  • Les noms en latin doivent être doublés en langue kazakhe.
  • Il ne doit y avoir aucune allusion à une connexion avec des agences gouvernementales ou des activités illégales, telles que les casinos.

Vous pouvez vérifier la validité du nom sur le site de l’e-gouvernement du Kazakhstan Egov.kz

Étape 3 : Où une organisation peut-elle enregistrer son adresse légale ?

retour au début

L’adresse légale, spécifiée dans les documents constitutifs d’une entité légale, sert de point de référence pour l’attribution de l’organisation à une subdivision territoriale spécifique du service fiscal et pour l’envoi de lettres et de notifications officielles.

Les adresses légales suivantes peuvent être utilisées au Kazakhstan :

  • Dans des locaux non résidentiels : Une copie notariée du certificat de propriété doit être soumise.
  • Dans des locaux loués : Une copie du contrat de location et le consentement écrit du propriétaire pour enregistrer l’entreprise du locataire à l’adresse spécifiée seront requis. La lettre de consentement doit inclure les coordonnées du propriétaire, car le bureau des impôts contactera ce dernier pour confirmer qu’il est informé de l’enregistrement de l’entreprise à son bien.
  • Dans votre propre appartement (maison) au lieu de l’enregistrement : Une copie du certificat de propriété doit être fournie. Si la propriété est enregistrée au nom d’une autre personne (par exemple, un parent), une autorisation supplémentaire du propriétaire, rédigée en forme libre, sera requise.

Étape 4 : Préparer les documents pour l’enregistrement de l’entreprise au Kazakhstan (suite)

retour au début

Documents requis :

  • Demande d’enregistrement de l’entreprise
  • Copies des pièces d’identité des fondateurs (si les fondateurs sont des personnes physiques)
  • Extrait du Registre d’État Unifié des Personnes Morales (pour les personnes morales)
  • Notification de début d’activité commerciale
  • Document indiquant le lieu (adresse légale au Kazakhstan)
  • Documents constitutifs
  • Procuration pour les avocats (si nécessaire)
  • Reçu de paiement des frais d’enregistrement
  • Licences et permis (si requis pour le type d’activité de l’entreprise)

Tous les documents doivent être traduits en kazakh et notariés.

Étape 5 : S’enregistrer auprès du bureau des impôts

retour au début

Vous devez obtenir un Numéro d’Identification Individuel (IIN) nécessaire pour ouvrir un compte bancaire. À partir de février 2024, cela doit être fait en personne au Kazakhstan. Vous devez vous rendre dans un Centre de Services à la Population (PSC) avec un passeport étranger si vous êtes citoyen de Russie, de Biélorussie ou de l’Union Économique Eurasienne (EAEU). Les citoyens allemands et d’autres pays non membres de l’EAEU doivent avoir un visa C5 et peuvent demander l’IIN uniquement après l’obtention de ce visa.

Visa C5

retour au début

Un visa C5 au Kazakhstan est un type de visa spécifique délivré aux ressortissants étrangers à des fins commerciales ou professionnelles. Il est généralement accordé aux personnes qui envisagent de travailler, de mener des activités professionnelles ou de faire des affaires au Kazakhstan. Le visa C5 permet à son titulaire d’entrer légalement au Kazakhstan et d’exercer les activités professionnelles ou commerciales spécifiées.

Étape 6 : Émettre une signature numérique électronique (EDS)

retour au début

L’EDS peut être émise à la fois hors ligne dans un Centre de Services Publics (PSC) et en ligne via le portail Egov.kz. Pour l’enregistrement en ligne, vous devrez enregistrer votre numéro de téléphone kazakh dans la Base de Données des Citoyens Mobiles du Kazakhstan. Ce numéro sera demandé lors de la vérification sur le portail.

La demande complétée pour la signature, qui contient un numéro unique, doit être imprimée, signée et soumise à la NAO GC « Government for Citizens » (GOC).

En plus du formulaire de demande, vous devez soumettre :

  • Un document certifiant l’identité du bénéficiaire du service ou de son représentant
  • Le document IIN
  • Une procuration notariée pour le représentant du bénéficiaire du service, indiquant l’autorité de soumettre des documents pour la délivrance de certificats d’enregistrement du NUTS RK et de signer les documents pertinents pour remplir la mission définie par la procuration (lors de la représentation des intérêts du bénéficiaire du service)

Étape 7 : Ouvrir un compte bancaire au Kazakhstan

retour au début

Un compte peut être ouvert dans n’importe quelle monnaie, y compris le dollar et le rouble.

Les employés de la banque doivent être fournis avec un ensemble complet de documents requis, y compris :

  • Certificat d’enregistrement de la société, spécifiant le BIN (numéro d’identification de l’entreprise) de la personne morale
  • Copie du document certifiant l’identité du directeur
  • Copie des statuts
  • Copie de la résolution sur la nomination du directeur
  • Procuration autorisant la personne à faire la demande à la banque
  • Document avec spécimens de signatures
  • Spécimens de signatures du directeur et du comptable en chef (si l’entreprise n’a pas de comptable en chef, seule la signature du directeur est nécessaire)

Régimes fiscaux spéciaux

Le régime fiscal spécial pour les entrepreneurs individuels ayant acheté un brevet

retour au début

Au Kazakhstan, un brevet est un document électronique confirmant le paiement de l’impôt sur le revenu des particuliers et des contributions sociales. Les impôts sont essentiellement payés à l’avance. Le contribuable détermine le bénéfice attendu pour la durée du brevet et calcule les impôts en conséquence. Cette approche est adoptée parce qu’avec un brevet, les entrepreneurs individuels ne sont pas tenus de tenir ou de soumettre des rapports fiscaux aux autorités compétentes.

Si les calculs sont corrects et que l’entrepreneur individuel répond à toutes les exigences, le système délivrera une décision confirmant la réussite de l’inscription au régime fiscal spécial après vérification.

Le nombre d’activités pouvant être utilisées avec le régime fiscal spécial basé sur un brevet au Kazakhstan est toutefois limité. La liste des activités autorisées est définie à l’alinéa 2 de l’article 683 du Code Fiscal du Kazakhstan. Actuellement, ces activités sont les suivantes :

  • Travaux de plâtrerie
  • Travaux de menuiserie et de charpenterie
  • Travaux de revêtement de sol et de mur
  • Travaux de peinture et de vitrerie
  • Services de taxi
  • Transport de fret par route
  • Gestion immobilière contre rémunération ou sur une base contractuelle
  • Services de photographie
  • Services de traduction (oraux et écrits)
  • Location de biens immobiliers
  • Location de véhicules de transport
  • Location et location de matériel de divertissement et de sport
  • Location de vidéos et de disques
  • Location et location d’autres biens personnels et domestiques
  • Location de machines et d’équipements agricoles
  • Location de machines et d’équipements de bureau, y compris les ordinateurs
  • Services de formation sportive et de loisirs
  • Services d’éducation dans le domaine de la culture
  • Autres services éducatifs
  • Services éducatifs auxiliaires
  • Activités artistiques
  • Réparation d’ordinateurs et d’équipements périphériques
  • Réparation d’équipements de communication
  • Réparation de biens personnels et domestiques
  • Services de coiffure
  • Services de manucure et de pédicure
  • Services vétérinaires
  • Services de traitement des parcelles de terrain
  • Services de nettoyage des locaux résidentiels et de la maison
  • Services de porteur dans les marchés et les stations
  • Fabrication et réparation d’instruments de musique
  • Pâturage des animaux domestiques

Un étranger peut-il s’inscrire comme entrepreneur individuel au Kazakhstan ?

retour au début

Un étranger peut s’inscrire comme entrepreneur individuel au Kazakhstan s’il possède un permis de séjour pour le pays.

Faire ses impôts avec l’application mobile en tant qu’entrepreneur individuel

retour au début

En plus de l’achat d’un brevet, les entrepreneurs individuels au Kazakhstan peuvent également choisir de faire leurs impôts avec une application mobile spéciale. Comme pour les entrepreneurs individuels ayant acheté un brevet, les activités autorisées avec cette variante sont limitées et se chevauchent généralement avec celles du brevet.

La principale différence entre l’utilisation de l’application mobile et le système de brevet réside dans le calendrier de paiement des impôts. Les entrepreneurs qui achètent un brevet sont tenus de payer leurs impôts à l’avance pour toute l’année à venir. En revanche, les utilisateurs de l’application mobile doivent payer leurs impôts mensuellement.

L’application e-Salyq Business, développée par le Ministère des Finances de la République du Kazakhstan, est spécifiquement conçue pour aider les entrepreneurs individuels dans leurs activités fiscales. Elle est disponible en kazakh, anglais et russe.

Faire ses impôts conformément à la déclaration simplifiée en tant qu’entrepreneur individuel ou entité légale

retour au début

Si vous avez une petite entreprise au Kazakhstan, mais que vous avez quelques employés, vous pouvez appliquer le régime fiscal spécial basé sur une déclaration simplifiée avec un taux de 3 % du chiffre d’affaires de l’entreprise moins les coûts salariaux de l’entreprise si l’entreprise compte moins de 30 employés et un chiffre d’affaires de jusqu’à 24 038 MRP par an (88,7 millions de Tenge, soit environ 184 880 USD au moment de la rédaction).

Au lieu d’une liste d’activités autorisées, comme pour le brevet et l’application mobile, la déclaration simplifiée a une liste d’activités qui ne sont pas autorisées lors de l’application. Celles-ci comprennent :

  • Production de biens soumis à accise
  • Stockage et vente en gros de biens soumis à accise
  • Vente de certains produits pétroliers (essence, diesel, mazout)
  • Loteries
  • Exploitation des ressources minérales (sauf pour les activités avec une licence minière)
  • Collecte et acceptation des emballages en verre
  • Collecte, stockage, traitement et vente de ferraille et de déchets de métaux non ferreux et ferreux
  • Services de conseil ou de marketing
  • Activités dans le domaine du droit, de la justice et des services judiciaires
  • Activités dans le domaine de la comptabilité ou de l’audit
  • Activités financières, d’assurance et d’intermédiaire des courtiers et agents d’assurance
  • Location et exploitation de marchés commerciaux
  • Sous-location d’installations commerciales liées aux marchés commerciaux, installations commerciales fixes des catégories 1, 2 et 3 conformément à la législation du Kazakhstan sur la réglementation de l’activité commerciale, ainsi que des places commerciales, des installations commerciales et des établissements de restauration publique situés sur leur territoire
  • Services hôteliers fournis par deux ou plusieurs contribuables sur le territoire d’un hôtel ou d’un bâtiment non résidentiel distinct où ces services sont fournis
  • Activités de crédit-bail

Déduction fixe

retour au début

La déduction fixe est la dernière variante du régime fiscal spécial que nous discutons.

Le régime fiscal au Kazakhstan utilisant une déduction fixe est détaillé dans l’article 683 du Code fiscal. Ce régime offre une simplicité de comptabilité, exonérant les entrepreneurs individuels (IP) des obligations de déclaration et simplifiant les formulaires pour les sociétés à responsabilité limitée (LLP). Une caractéristique clé est la possibilité de déduire jusqu’à 30 % du revenu sans documentation.

Éligibilité aux régimes fiscaux spéciaux

retour au début

Les LLP et les IP dans les secteurs des petites entreprises qui répondent aux critères suivants :

  • Nombre d’employés : Pas plus de 50 personnes.
  • Revenu : Jusqu’à 144 184 MRP par an (ce qui équivaut environ à 1 108 944 USD au moment de la rédaction).

TVA des LLP lors de l’application du régime fiscal spécial de 3 %

retour au début

L’obligation de s’inscrire à la TVA survient pour une LLP en régime fiscal simplifié si son revenu dépasse la limite de revenu. Si le revenu annuel d’une LLP dépasse 20 000 MRP, elle doit :

  • S’inscrire comme contribuable à la TVA ;
  • Payer une taxe de 12 % en plus des 3 % du revenu de la LLP.

Si la limite annuelle de 20 000 MRP (environ 153 000 USD en 2024) n’est pas dépassée, il n’est pas nécessaire de s’inscrire à la TVA.

Il est nécessaire de passer du régime fiscal simplifié au régime fiscal général lorsque le revenu dépasse 24 038 MRP en six mois.

Régime fiscal général

retour au début

Conformément à la législation fiscale de la République du Kazakhstan, les types de taxes suivants sont payés par la LLP dans le cadre du régime fiscal général :

  • Impôt sur les sociétés (CIT) : 20 % du revenu imposable de la LLP (10 % pour les producteurs agricoles) ;
  • TVA : 12 % (uniquement si le chiffre d’affaires minimum dépasse 20 000 MRP, environ 153 000 USD en 2024) ;
  • Autres taxes : Selon le type d’activité de l’entreprise (transport, extraction minière, profit excédentaire, etc.).

Taxes supplémentaires sur les salaires des employés

En plus des taxes de base, une LLP simplifiée doit payer des taxes sur les salaires des employés :

  • 10 % Impôt sur le revenu des personnes physiques (IPN) ;
  • 10 % Contributions obligatoires aux pensions (OPV) ;
  • 3,5 % Contributions sociales (CO) ;
  • 3 % Assurance médicale obligatoire (OSMS) ;
  • 2 % Contributions à l’assurance médicale (VOSMS).

Ces taxes sont payées mensuellement, que la LLP ait ou non un revenu. La date limite est le 25e jour du mois suivant.

Tableau des paiements de taxes et contributions

retour au début

Taxe/ContributionTauxDate limite de paiement
Impôt sur le revenu et taxe sociale3 % du revenu (1,5 % IPN + 1,5 % taxe sociale)Une fois tous les six mois, au plus tard le 25 août (1er semestre), au plus tard le 25 février de l’année suivante (2e semestre)
Contributions obligatoires aux pensions (OPV)10 % du salaireMensuellement, au plus tard le 25 du mois suivant
Contributions sociales pour son propre bénéfice3,5 % du salaireMensuellement, au plus tard le 25 du mois suivant
Contributions à l’assurance médicale obligatoire (VOSMS)5 % de 1,4 MZP (5 950 KZT en 2024)Mensuellement, au plus tard le 25 du mois suivant

Conclusion

retour au début

Nous espérons que cet aperçu vous a fourni des informations précieuses sur les opportunités de création d’entreprise au Kazakhstan. Chez Van Rhijn & Partners, nous offrons des services complets pour vous aider à incorporer votre entreprise, gérer vos besoins comptables et résoudre les défis juridiques. N’hésitez pas à nous contacter pour toute question ou assistance supplémentaire. Nous sommes là pour vous accompagner à chaque étape de votre parcours entrepreneurial au Kazakhstan.

Laisser un commentaire